Les clés de la banque Entrepreneurs

Les clés de la banque Entrepreneurs, retour à l'accueil

Etablir votre compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel permet d'établir une estimation par avance du résultat net annuel de votre activité sur une période donnée. Cet instrument de pilotage vous permet notamment de calculer votre capacité à rembourser vos emprunts.
Il vous indiquera aussi si votre bénéfice sera suffisant pour que vous puissiez vivre grâce à votre affaire.

Qu'est-ce que le compte de résultat prévisionnel ?

Le compte de résultat prévisionnel permet de déterminer, à l'avance et approximativement, le résultat (bénéfice ou perte) que vous pensez réaliser grâce à l'activité de votre entreprise.

En phase de création d'entreprise, vous devez rester modeste sur vos prévisions de ventes, et adapter en conséquence vos charges.
Vous pouvez ensuite réaliser ce compte de résultat sur généralement 3 années, afin de tenir compte d'une évolution de votre activité, donc de vos achats et ainsi de votre résultat.

Retour haut de page

Comment établir votre compte de résultat prévisionnel ?

Afin d'établir un compte de résultat prévisionnel, vous devez vous projeter dans l'avenir, vous considérer en situation d'exploitation, et rester modeste dans vos prévisions de ventes.

Vous devez commencer par constituer une colonne de charges fixes et variables , à savoir :

  • Charges d'exploitation (achat de biens, de matières premières)
  • Achats de fournitures (électricité, eau,...)
  • Fournitures d'entretien ( de papeterie, petites fournitures)
  • Charges externes (loyers et charges locatives, loyers crédit bail, assurances, entretien, ménage, ...)
  • Autres charges externes (Frais d'actes, honoraires, frais d'affranchissement, téléphone, publicité, frais de transport et de déplacement, voyages, ...)
  • Impôts et taxes (taxe professionnelle, autres impôts sauf IS, taxes,...)
  • Frais de personnel (salaires et charges sur salaires)
  • Dotations aux amortissements et aux provisions
  • Charges financières (intérêts débiteurs)
  • Charges exceptionnelles (toute charge imprévue)

Vous poursuivez par la construction d'une colonne de produits (recettes), à savoir :

  • Produits d'exploitation (ventes de biens finis , chiffre d'affaires)
  • Produits financiers (Intérêts perçus sur placements)
  • Produits exceptionnels (subventions, aides).

Vous totalisez individuellement ces deux colonnes, et pouvez rencontrer deux situations :

  • soit la colonne charges est plus importante, et vous réaliserez une perte,
  • soit la colonne recettes est plus importante et vous réaliserez un bénéfice.

A noter

Vous trouverez ci-joint un modèle à télécharger et compléter.

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre