Crédits pour les Très Petites entreprises : + 9% sur un an !

287,4 milliards d'euros d'encours des crédits accordés par les banques aux micro-entreprises pour réaliser leurs projets ou soutenir leur trésorerie au 1er trimestre 2019.

Les crédits de trésorerie progressent le plus

16,9 milliards d'euros de nouveaux crédits ont été accordés aux micro-entreprises ou TPE (entreprises de moins de 10 salariés avec un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros) au 1er trimestre 2019.
Près de 18 % de ces nouveaux crédits sont affectés à des crédits de trésorerie, 49% à des projets d'investissement et 33% à des projets immobiliers.

Cette hausse des encours concerne l'ensemble des crédits :

  • les crédits de trésorerie enregistrent une hausse de 11,6 % sur un an. Leurs encours représentent près de 20 milliards d'euros.
  • les crédits immobiliers progressent de 11,2 %. Leurs encours sont les plus importants avec 135 milliards d'euros,
  • les crédits d'investissement restent très dynamiques avec une hausse de 6,9% pour 132,6 milliards.

Au total, les encours s'élèvent à 287,4 milliards en hausse de 9% au premier trimestre 2019. A titre de comparaison, ils étaient de 262,2 milliards d'euros en progression de 4,8 % au premier trimestre 2018.

Sources :
financement des micro-entreprises, banque de France, 31 mai 2019
Enquête trimestrielle auprès d'entreprises sur leur accès au financement bancaire, banque de France et Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA), 1er trimestre 2019


A noter

Au 1er trimestre 2019, l'accès des entreprises au crédit* est au plus haut :

  • 89 % des TPE obtiennent les crédits demandés. Ce taux est plus élevé depuis 2014 !
  • le taux d'obtention des crédits de trésorerie poursuit sa progression à 72%.

*taux calcu sur la base des entreprises ayant obtenu en totali ou en grande partie le crédit demandé.

Retour haut de page

...avec des taux parmi les plus bas de la zone euro

Le taux d'intérêt moyen des crédits de moins de 250 000 euros accordés baise très légèrement pour s'établir à 1,8%.
Il est nettement inférieur à celui généralement pratiqué dans les pays voisins (2,3% en Allemagne par exemple) ou le reste de la zone euro (2,3%).

Retour haut de page

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)