Microcrédit professionnel : vous y avez déjà pensé ?

53 000 microcrédits professionnels ont été accordés en 2018 principalement à des auto-entrepreneurs et à des commerçants. Que ce soit pour créer, reprendre ou développer votre entreprise, le microcrédit professionnel peut être une solution.

A qui s'adresser pour un microcrédit professionnel ?

Pour souscrire à un microcrédit professionel, il faut d'abord vous rapprocher des réseaux accompagnants les plus proches de votre domicile.

Ces derniers, présents sur tout le territoire, assurent la sélection, contribuent au financement (grâce notamment au soutien et au refinancement des réseaux bancaires) et vous accompagneront tout au long de votre projet.
Les principaux acteurs sont l'Adie (association pour le droit à l'initiative économique), France Active et Initiative France.

A noter que la caution d'un garant pourra vous être alors demandée.

Retour haut de page

Comment ça marche le microcrédit professionnel ?

Le microcrédit professionnel comprend 3 volets :

  • une aide à la préparation du dossier de financement,
  • un financement d'un montant maximal de 12 000 euros (variable selon les réseaux d'accompagnement),
  • un accompagnement pendant toute la durée du prêt.

Il peut prendre la forme d'un crédit simple ou bien celle d'un apport en fonds propres. Le premier vient alors en substitution d'un prêt bancaire tandis que le second est un complément à un prêt bancaire obtenu grâce à cet "apport".

Juin 2019


A savoir

Depuis 2018, il n'y a plus de conditions d'âge pour les entreprises. Auparavant seules les entreprises de moins de cinq ans (premier prêt) ou de moins de sept ans (second prêt) pouvaient accéder au microcrédit. En revanche, les conditions de tailles (3 salariés au plus, chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros) sont maintenues.

Retour haut de page

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)