Le prélèvement à la source, ça change quoi ?

Finalement confirmé pour 2019, le prélèvement à la source se verra surtout sur votre fiche de paie, d'ailleurs dès cet automne, votre taux d'imposition pourrait y apparaître pour information. Quel impact sur votre capacité d'endettement ou encore sur votre budget ?

Quoi de neuf sur la fiche de paie ?

Cet été, vous avez dû recevoir votre avis d'impôt et avez pu opter pour le taux individualisé ou non personnalisé jusqu'en septembre. Ainsi, l'administration fiscale a pu communiquer à votre employeur (ou aux autres verseurs de revenus comme les caisses de retraite) votre taux de prélèvement.

Si votre employeur assure la préfiguration du prélèvement à la source, vous pouvez connaître dès cet automne le montant indicatif du prélèvement sur salaire qui sera opéré à compter de janvier prochain.

Le premier prélèvement à la source sera automatique et apparaîtra clairement sur votre fiche de paie.

Retour haut de page

Côté capacité d'endettement ?

Le prélèvement à la source ne va pas modifier votre capacité d'emprunt. En effet, c'est le mode de paiement de l'impôt qui change, et non le montant de l'impôt effectivement payé.

Avant de vous accorder un crédit immobilier, la banque regarde vos charges, vos ressources et votre avis d'imposition. Le net à payer avant impôt sur le revenu restera inscrit sur la fiche de paie. Les méthodes d'évaluation des banques resteront, de fait, adaptées.

Les banques continueront à vous demander vos fiches de paie et votre avis d'imposition pour avoir une vision globale de vos revenus et de votre imposition, en tenant compte de vos revenus professionnels mais aussi de l'ensemble de votre patrimoine : financiers, immobiliers.

Retour haut de page

Et côté budget ?

Le prélèvement à la source ne changera pas grand chose pour les personnes qui avaient opté pour le prélèvement mensuel. Le paiement aura toujours lieu dans le mois, si ce n'est qu'il sera payé sur 12 mois et non plus 10. De plus, il sera payé sans doute à une date différente.

Pour ceux qui payaient par tiers ou acomptes provisionnels, le budget sera en quelque sorte simplifié, avec un paiement davantage étalé dans le temps car mensuel.

En revanche, pour les couples qui ont des comptes séparés et se répartissent les dépenses par postes (l'un assure le paiement des charges et impôts, l'autre les dépenses quotidiennes, par exemple), le fait de choisir un taux commun ou le taux forfaitaire pourrait bien affecter leur budget : la charge de l'impôt sera assurée par les deux membres du couple, en cas de taux commun par exemple, alors qu'auparavant l'impôt n'était prélevé que sur le compte bancaire d'un seul conjoint, désormais il sera prélevé sur les deux paies.

Octobre 2018

Retour haut de page

Voir aussi

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)