Les arnaques au Bitcoin se multiplient

Des escrocs surfent sur l'engouement suscité par la hausse spéculative de certaines crypto-monnaies, comme le Bitcoin, pour subtiliser les économies des épargnants. Décryptage.

Comment procèdent les escrocs au Bitcoin ?

Les escrocs démarchent leurs victimes notamment par téléphone. Lors de ces entretiens, ils s'appuient sur l'essor du Bitcoin et le présentent comme un investissement simple, sans risque, disponible à tout moment et ayant un très bon rendement.

Une fois l'investissement réalisé, les escrocs maintiennent l'illusion d'un rendement très lucratif : ils créent sur leur site Internet de faux espaces personnels qui affichant une plus-value importante, puis versent des inrêts aux épargnants durant les premiers mois pour les pousser à investir davantage.

Lorsque les épargnants demandent à récupérer leurs fonds et la plus-value associée, les escrocs leur indiquent qu'ils doivent au préalable s'acquitter d'un impôt (taxe blockchain, TVA...). Une fois le complément versé par les épargnants, les escrocs deviennent injoignables.

Retour haut de page

Comment réagir ?

L'intervention du médiateur de l'AMF ne sera pas possible en cas de fraude, puisqu'il s'agit d'escroqueries de sociétés fantômes et que les fonds sont partis à l'étranger depuis longtemps.

Vous devez porter plainte et surtout vous méfier, au préalable, des arguments tels que : " le Bitcoin c'est un investissement anti-système ", " C'est une alternative aux autres placements classiques, comme le livret A qui ne rapporte plus rien " ou encore " les crytpo-monnaies, c'est le futur. Ne passez pas à cô d'une telle opportuni ".

Avril 2019

Retour haut de page

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)