Vide-greniers : Quelles règles pour les vendeurs amateurs ?

Avec le retour des beaux jours, la période des vide-greniers bat son plein : une occasion idéale pour se débarrasser d'objets devenus inutiles, tout en gagnant un peu d'argent. Vous souhaitez participer à une brocante ? Voici quelques éléments à connaître.

Comment participer à un vide-greniers ?

Les brocantes et vide-greniers sont des manifestations organisées par des associations, des fédérations ou encore des fondations : elles font l'objet d'une déclaration préalable en mairie.

Pour participer à un vide-greniers, vous devez vous inscrire auprès de l'organisateur.

Attention, vous ne pouvez participer à une brocante que deux fois par an maximum. C'est pourquoi l'organisateur tient un registre d'identification des vendeurs : vous devez lui transmettre les informations demandées ainsi qu'une attestation sur l'honneur.

Retour haut de page

Comment se faire payer lors d’un vide-greniers ?

Pour se faire payer lors d'une brocante, vous disposez de deux moyens de paiement : le chèque et les espèces.

En tant que vendeur, privilégiez le paiement en espèces pour éviter de vous retrouver avec un chèque sans provision. Pensez d'ailleurs à vous procurer du liquide, quelques jours avant le vide-greniers, pour pouvoir rendre facilement la monnaie à vos acheteurs.

Soyez également vigilant avec les espèces pour ne pas récupérer de faux billets, de fausses pièces ou encore des pièces échangées. Prenez le temps de vérifier l'authentici des billets en appliquant la méthode T.R.I. : Toucher, regarder, Incliner. Le papier, à l'impression en relief, doit être ferme et craquant. Examinez ensuite le billet par transparence, avant de l'incliner, pour distinguer les différents signes de sécurité.

Sachez qu'entre particuliers, il n'existe pas de montant maximum pour payer en espèces. Cependant, vous avez l'obligation de fournir à l'acheteur une facture (ou reçu) lorsque le montant de la transaction est supérieur à 1 500 euros.

Retour haut de page

Les gains réalisés lors d’un vide-greniers doivent-ils être déclarés ?

Lors d'une brocante, les ventes des particuliers ont un caractère occasionnel et sont réalisées dans le cadre de la gestion de leur patrimoine privé.

Par conséquent, les gains réalisés lors d'un vide-greniers ne sont pas soumis à l'imposition sur le revenu, à l'exception des sommes issues de la vente d'objets à un prix supérieur à 5 000 euros (hors électroménager).

Mai 2019

Retour haut de page

Voir aussi

Mini-guides

Bien utiliser l'argent liquide

S'il est toujours risqué d'avoir trop d'en avoir sur soi ou chez soi, l'argent liquide peut être utile au quotidien. Quelles précautions prendre ? Comment retirer ou déposer des espèces sur son compte ? Comment fait-on hors zone euro ? Ce guide rappelle les règles à connaître.

Voir le mini-guide

Autres sites

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)