2 Min

La préparation du projet

Avantages et inconvénients d’une reprise d’entreprise

La reprise d’une entreprise présente de nombreux avantages par rapport à la création d’entreprise. Il existe néanmoins quelques inconvénients qu’il ne faut pas négliger. Ils peuvent être cependant limités si la préparation à la reprise est rigoureuse.

Un démarrage d’activité plus rapide et plus serein

Vous bénéficiez d’une clientèle existante dès le début de la reprise. Vous n’avez donc pas les inconvénients d’une création avec un éventuel démarrage d’activité difficile, le temps de vous faire connaître. Ainsi, vous pouvez, grâce à cette activité déjà existante, percevoir un revenu quasiment dès votre reprise, ce qui n’est pas toujours le cas dans une création.

D’autre part, si vous avez repris l’équipement, vous bénéficiez d’un outil de travail prêt à produire dès la reprise, et vous pourrez souvent bénéficier des conseils de votre cessionnaire, pour vous alimenter en matières premières correctement dès le départ, et réduire les aléas de sous ou sur stockage.


Quant aux risques et aux crédits

L’analyse du risque est plus aisée avec une entreprise qui présente plusieurs bilans et comptes de résultat. Ainsi, vous avez une bonne vision sur l’état de l’activité et des repères pour évaluer son potentiel de développement.

Aussi, il sera généralement plus facile d’obtenir des crédits puisque la banque pourra se baser sur les bilans et comptes de résultat de votre prédécesseur afin d’analyser son risque de crédit.

Un prix plus élevé

Le prix d’une entreprise à céder, si elle est d’excellente qualité, peut être élevé. Il est nécessaire d’en tenir compte dans le plan de financement de votre reprise. En effet, si votre apport personnel n’est pas suffisant, vous devrez solliciter un emprunt plus élevé, avec un risque de refus de crédit, notamment si vos charges de remboursement d’emprunt sont trop élevées en comparaison des profits attendus.

Marché et clientèle incertains

Il faut également bien analyser les raisons qui conduisent le vendeur à céder son affaire. Les vraies motivations sont parfois discrètes. Par exemple, l’arrivée récente dans le secteur d’un concurrent incontournable, la défaillance d’un client très important, la disparition d’un fournisseur indispensable, etc.

Dans la reprise d’une entreprise, vous serez toujours comparé à votre prédécesseur. Si vous êtes moins accueillant, vos produits moins bons, votre présentation moins soignée, etc…, vous risquez alors de perdre la clientèle et d’amoindrir la valeur de votre fonds de commerce.

A noter : Vous reprenez également le personnel présent. Vous aurez à vous entendre avec ce personnel que vous n’avez pas choisi, à l’inverse votre personnel devra s’adapter à vos méthodes d’exploitation. Les ventes peuvent alors s’en ressentir, et le climat social se détériorer.

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article