2 Min

Les crédits de trésorerie

Le crédit de campagne

Les entreprises dont l’activité est saisonnière font face à d’importants décalages de trésorerie que le crédit de campagne peut pallier sur une durée de plusieurs mois.

Le principe du crédit de campagne


Un crédit de campagne permet de financer à court terme les besoins du long cycle d’exploitation de votre entreprise. La banque autorise que votre compte soit débiteur dans la limite d’un plafond et d’une durée, moyennant une rémunération. Ce crédit n’est pas affecté à un objet précis.

Il est destiné aux entreprises dont l’activité est saisonnière. Il s’agit notamment des commerces en station balnéaire ou de sports d’hiver, des métiers de la construction, ou encore d’activités comme la vente de jouets, l’agro-alimentaire, les activités agricoles, le tourisme dont les périodes de vente sont très concentrées.

Les avantages


Le crédit de campagne permet de financer des montants importants en attendant les premières ventes (parfois sur une durée de plusieurs mois).

Il garantit la trésorerie d’une entreprise dont l’activité est saisonnière pendant toute la durée de son cycle d’exploitation.
Vous réglez des frais uniquement sur les sommes réellement utilisées et remboursez avec vos encaissements.

La mise en place


Comme pour tout crédit, son obtention est soumise à une analyse de votre solvabilité. Votre chargé de clientèle professionnels étudie donc votre dossier à l’aide des documents que vous lui fournissez.

Il examine votre chiffre d’affaires, le cycle d’exploitation, votre type d’activité et le besoin en fonds de roulement et dialogue avec vous pour déterminer le montant du crédit de campagne qui vous sera accordé.

La banque peut vous demander d’apporter votre garantie personnelle, le nantissement de titres ou d’une assurance-vie.

A noter : le montant accordé est également lié au montant des flux domiciliés à la banque.

Combien ça coûte ?


Le crédit de campagne génère :

  • des frais de dossier (également appelés frais de mise en place, de renouvellement, d’actualisation ou d’étude annuelle selon les banques) liés à l’analyse du dossier, la mise en place, la modification ou au renouvellement du crédit court terme ;
  • des intérêts liés à l’utilisation du crédit court terme calculés en fonction du montant utilisé par jour d’utilisation.

La modification ou la résiliation


Pour mettre fin à un crédit de campagne, il vous suffit d’en informer votre conseiller bancaire et de rembourser votre éventuel découvert en compte et les intérêts débiteurs dus. Votre banque peut décider de ne pas le renouveler ou y mettre fin de façon unilatérale.

Selon les cas, et notamment s’il s’agit d’un crédit à durée indéterminée, votre banque vous notifiera par courrier la rupture ou la diminution de ce financement. Elle devra respecter respectant un délai de préavis de 60 jours minimum de manière à ce que vous puissiez prendre vos dispositions.

A noter : en cas de désaccord avec la décision de votre banque, vous pouvez demander un rendez-vous avec votre chargé de clientèle (ou avec le directeur de votre agence). Si l’incompréhension demeure, vous pouvez saisir le médiateur du crédit (0 810 00 12 10 ou mediateurducredit.fr).

Publications

Publications

< 1 Min

Financer ma TPE

Financer ma TPE : les crédits de trésorerie

Un crédit de trésorerie permet de financer à court terme les besoins du cycle d’exploitation d’une entreprise, c’est-à-dire de payer les fournisseurs et les dépenses alors…

< 1 Min

Financer ma TPE

Financer ma TPE : l'affacturage

L’affacturage ou « factoring » permet aux entreprises de disposer rapidement de l’argent des factures clients sans attendre leur paiement à l’échéance. C’est l’établissement…

< 1 Min

Financer ma TPE

Financer ma TPE : l'escompte

Afin d’accorder des délais de paiement aux clients, une entreprise peut accepter un règlement par effet de commerce (lettre de change ou billet à ordre). Une entreprise peut…

Voir aussi

Voir aussi

0 document sélectionné

Partager cet article