2 Min

Les démarches et formalités

Le rachat de parts sociales

Un rachat de la totalité des parts sociales consiste à une transmission intégrale du patrimoine (actif-passif) d’une personne morale.

Qu’est-ce qu’un rachat de parts sociales ?

Une société est matériellement représentée par un certain nombre de parts sociales (déterminées dans les statuts).
Chaque part sociale a une valeur identique, et cette valeur multipliée par le nombre total de parts sociales de la société concernée représente son capital.

Donc, le fait d’acheter la totalité des parts sociales d’une entreprise, revient à acheter l’entreprise, son actif, comme son passif, avec toutes les conséquences juridiques et fiscales qui en découlent.

Les statuts devront donc être modifiés et une assembe générale extraordinaire sera convoquée par le repreneur pour notifier ces changements.

Détermination du prix de la part

Il est nécessaire de déterminer le montant total de l’actif (ce que possède l’entreprise), au jour de la cession, puis d’en déduire le total du passif (ce que doit l’entreprise).

Le résultat de cette différence correspond au prix de cession de l’entreprise.
Il faut ensuite diviser ce chiffre par le nombre de parts sociales de la société, pour déterminer le prix unitaire de la part sociale cédée.

Il se peut qu’il soit nécessaire d’ajuster certains éléments d’actif ou de passif afin de tenir compte d’éléments exceptionnels, comme les retombées commerciales d’une publicité en cours.

NB: il n’est pas obligatoire de retenir la valeur comptable des parts sociales pour déterminer le prix de cession, il est aussi possible de négocier le prix par rapport à des éléments autres, comme par exemple l’implantation.

La garantie de passif

Lorsqu’une transmission d’entreprise se réalise sous la forme d’une cession de parts sociales, il peut être utile à l’acheteur de prévoir une garantie de passif et/ou d’actif.

Grâce à une garantie d’actif et/ou de passif, le vendeur s’engage à indemniser l’acquéreur au cas où une différence apparaîtrait aux dépends de l’acquéreur, entre le prix de cession déterminé et la valeur réelle constatée ensuite par le repreneur.

Exemples :

  • le capital restant dû sur un crédit en cours n’est pas exact
  • une dette fournisseur a été sous estimée
  • une créance client a été sur-estimée

La garantie de passif et/ou d’actif porte généralement une durée déterminée et son montant peut être fixe ou dégressif.

Pour obtenir la délivrance d’une garantie d’actif et/ou de passif, le cédant s’adresse généralement à sa banque pour lui demander de s’engager en son nom auprès de son acquéreur. Le cédant devra alors apporter des garanties en contrepartie de cet engagement bancaire.

Quels sont les frais de cession de parts sociales ?

Une cession de parts sociales est soumise au règlement de droits denregistrement.

Les droits d’enregistrement ne portent que sur la différence entre la valeur totale du passif diminuée de la valeur totale de l’actif.

Les droits d’enregistrements sont désormais de 3 % quel que soit le montant.

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article