2 Min

L'escompte

Qu’est-ce que l’escompte ?

Quand vos clients vous règlent par effet de commerce, ils bénéficient souvent d’un délai de paiement. Vous pouvez conserver cet avantage commercial tout en recevant l’argent plus vite grâce à l’escompte. Vous cédez alors l’effet de commerce à votre banque qui vous le règle immédiatement, déduction faite des frais qu’elle perçoit.

Qu’est-ce que l’escompte ?


L’escompte est une forme de crédit professionnel à court terme qui permet à votre entreprise d’obtenir le paiement immédiat d’un effet de commerce, sans attendre sa date d’échéance. Vous cédez l’effet d’un client à votre banque qui vous avance son montant, déduction faite des frais qu’elle perçoit. Elle en devient propriétaire et se charge du recouvrement à l’échéance. Pour se prémunir en cas d’éventuels impayés, la banque peut vous demander des garanties.

A savoir : Votre banque peut accepter ou refuser chacun des effets que vous souhaitez escompter en fonction de son analyse du risque.

A qui s’adresse t’il ?

L’escompte s’adresse à toutes les entreprises commerciales, quels que soient leur taille et leur secteur d’activité. Il est surtout utilisé par les commerçants, entre grossistes et détaillants. L’entreprise doit obligatoirement être payée par effets de commerce (lettres de change ou billets à ordre) et avoir obtenu l’accord de la banque pour la mise en place d’une ligne d’escompte. Elle peut alors céder les effets qu’elle veut escompter avant leur échéance.

Les avantages de l’escompte

Lorsque vous émettez une facture, vous devez généralement attendre l’échéance convenue avec votre client pour encaisser les fonds. L’escompte vous permet de préserver les délais de paiement que vous souhaitez accorder à vos clients tout en recevant l’argent plus rapidement ce qui présente plusieurs avantages :

  • Vous disposez immédiatement du montant des effets que vous cédez à la banque tout en gardant la maîtrise de la relation commerciale avec votre client.
  • Vous choisissez les effets que vous souhaitez escompter auprès de votre banque selon vos besoins de trésorerie.
  • Les effets de commerce que vous possédez sur vos clients ne sont pas comptabilisés dans votre bilan puisqu’ils ont fait l’objet d’une cession à la banque. Cela vous permet de préserver votre capacité de financement pour d’éventuels investissements que vous souhaitez réaliser.

Combien coûte l’escompte ?

Le coût de l’escompte se décompose en frais de dossier, intérêts et frais de gestion ou d’opération. Tous ces éléments doivent figurer en détail dans votre contrat de ligne d’escompte.

  • Les frais de dossier :
    D’autres intitulés peuvent être utilisés selon les établissements : frais de mise en place, d’ouverture, d’actualisation, de gestion, de réexamen, d’études… Il s’agit des frais liés à l’examen du dossier, à l’ouverture ou au renouvellement de la ligne d’escompte.

  • Les intérêts d’escompte :
    Ce sont les intérêts liés aux montants financés et à la durée.

  • Certains frais ou commissions sont également perçus pour :
    le traitement des effets, qu’ils soient remis ou non à l’escompte,
    le transfert de propriété de l’effet à la banque,
    le traitement de remises d’effets sur papier, support magnétique, par télétransmission ou internet.

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article