Le PERP Plan Epargne Retraite Populaire

Le PERP, Plan Epargne Retraite Populaire est un produit d'épargne à long terme. Il permet d'obtenir un revenu régulier supplémentaire à la retraite. La majorité des contrats prévoient que l'épargne ainsi constituée est reversée sous forme de rente viagère. Le contrat peut prévoir qu'elle soit reversée sous forme de capital, à hauteur de 20%. L'argent du PERP peut être récupéré en capital à 100% pour financer l'achat de sa résidence principale.

Le PERP : pour qui et quand ?

Le PERP est plutôt recommandé si vous êtes un travailleur actif, plutôt très imposé (au moins 30% d'imposition) et que vos revenus vont fortement chuter à la retraite entraînant la baisse du taux d'imposition. Le PERP permet en effet, dans une certaine limite, de déduire du revenu imposable l'argent qu'on y met, mais la rente perçue à la retraite, revalorisée chaque année, est imposée.

L'argent y est bloqué jusqu'à la retraite, il vaut donc mieux ne pas ouvrir de PERP trop tôt. Comme le montant de la rente est fonction de l'épargne accumulée, il ne faut non plus l'ouvrir trop tard pour pouvoir récupérer votre investissement. Il n'y a pas de condition d'âge précis pour souscrire un PERP.

Avant, il vaut mieux privilégier l'achat de sa résidence principale, si c'est possible et bien sûr se garder de côté un peu d'argent disponible par précaution.

Retour haut de page

Le fonctionnement du PERP

Vous pouvez choisir un contrat PERP plus ou moins risqué. Plus vous vous rapprocherez de l'âge de la retraite, plus il sera prudent d'augmenter la proportion de placements sécurisés par exemple en choisissant une gestion avec "sécurisation progressive".

Vous pouvez à tout moment déposer sur votre PERP le montant de votre choix. Les versements peuvent être déduits de votre revenu imposable dans la limite d'un plafond égal à :

  • 10% des revenus professionnels nets de cotisations sociales et de frais professionnels de l'année précédente, retenus dans la limite de 30 893 ? en 2017 et 31 382 ? en 2018 ;
  • ou 3 862 ? en 2017 et 3 923 ? en 2018 si ce dernier montant est plus élevé.

Attention, ce plafond ne concerne pas que le PERP, il intègre aussi les sommes versées par ailleurs dans des régimes spéciaux (régime Madelin, contrat Préfon, PERCO, etc.).

A savoir : Vous ne pouvez pas clôturer un PERP mais vous pouvez en demander le transfert dans une autre banque.

Retour haut de page

Le PERP et le versement d'une rente

Le montant de la rente viagère que vous recevrez à la retraite dépend de :

Vous ne retrouverez votre investissement de départ qu'au bout de plusieurs années, par exemple entre 15 et 25 ans.

La rente sera soumise à l'impôt sur le revenu, comme une pension, avec un abattement.

Vous pouvez désigner un bénéficiaire en cas décès et opter pour une rente 100 % réversible (jusqu'à son propre décès) ou une rente avec 15 annuités garanties.

Retour haut de page

Le PERP et le versement d'un capital

Avant la retraite, vous pourrez débloquer et récupérer le capital du PERP en cas de :

  • invalidité,
  • fin de droits aux allocations chômage,
  • liquidation de l'entreprise individuelle,
  • décès du conjoint ou partenaire de PACS,
  • surendettement.

A la liquidation de votre retraite ou à l'âge légal de la retraite, vous pourrez récupérer le capital du PERP, en partie, si le contrat le prévoit (20% en capital et 80 % en rente viagère) ou en totalité (pour les faibles revenus) ou encore en cas de premier achat de la résidence principale.

Pour l'imposition du capital, vous avez le choix entre le système du quotient prévu pour les revenus exceptionnels (paiement de la totalité en une seule fois pour éviter la progressivité de l'impôt) et l'imposition au prélèvement de 7,5 %.

Retour haut de page

Où souscrire ?

Vous pouvez vous adresser au choix à une banque, une compagnie d'assurance, un organisme de prévoyance ou mutuelle.

Retour haut de page

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)