6 Min

J'ai des difficultés

Je me sépare

Temps estimé : 5 mn

Se séparer n’est jamais une mince affaire ! Mais concrètement à quoi faire attention ?

Comment s’y prendre pour que, financièrement, cela se passe au mieux ?

4 bonnes raisons de rencontrer son banquier

Marié(e), pacsé(e) ou concubin, quand on se sépare, on doit revoir tout ce qui concerne l’argent et les comptes bancaires. Il faut s’adapter … un peu, voire beaucoup !

Compte, épargne, crédit, livrets des enfants… Réagir rapidement, c’est essentiel ! « Et vous, vous savez comment faire ? »

Le banquier n’est pas la 1ère personne à laquelle on pense quand on se sépare. Et pourtant voici 4 raisons de le rencontrer rapidement :

  1. Pour l’informer de la séparation et lui donner vos coordonnées personnelles.
  2. Pour reprendre la main sur vos finances : Evaluer votre situation financière, estimer qui a droit à quoi et décider comment on va s’organiser à l’avenir. Car une séparation ou un divorce ne change rien à vos comptes bancaires si vous ne le prévoyez pas. Pour cela, on fait le tour de tous les comptes, sans exception. Faire les comptes, ce n’était pas votre truc mais il va falloir s’y mettre !
  3. Pour réorganiser les entrées et sorties d’argent afin de bien percevoir ce à quoi on a droit et payer uniquement ce qu’on doit.
  4. Pour voir avec le banquier en fonction de mon nouveau budget, si mes moyens de paiement (type de cartes, plafond, etc.), mon autorisation de découvert sont toujours adaptés à ma nouvelle situation et faire le point sur les procurations, les remboursements de crédits, les virements permanents… et ainsi adapter au mieux son nouveau budget.

Les bons comptes font les bons ex…

Les clés pour bien se séparer « financièrement »

« Alain, aujourd’hui, vous allez nous parler de la séparation. Pensez-vous qu’il est possible de bien se séparer ? »

« Au cours de ma vie, j’ai bien vu que beaucoup de couples ne savent pas toujours s’y prendre financièrement lorsqu’ils se séparent. Et ils se posent énormément de questions. »

« Justement, comment bien se séparer financièrement ? »

« Quand on se sépare, on doit prendre certaines décisions et trouver une nouvelle organisation pour la gestion de notre argent.

La première chose, c’est de prendre contact avec votre banque pour faire le point et connaître vos droits. Et surtout, l’informer de votre nouvelle situation, et de lui transmettre vos coordonnées personnelles pour qu’elle vous contacte directement.

La deuxième chose, c’est décider de la nouvelle organisation et l’indiquer à la banque. Oui, car sans instruction de votre part, une séparation ou un divorce ne change rien à vos comptes bancaires. Il faut donc décider de la façon dont vous voulez que ça fonctionne à l’avenir. »

« Et concrètement à quoi faut-il penser ? »

“1ère étape, c’est sans doute de supprimer toutes les procurations que vous avez pu donner à votre ex-conjoint(e). Pour éviter toute surprise, demandez à ce que le compte joint ne fonctionne qu’avec votre accord à tous les 2. Ne vous précipitez pas non plus pour fermer ce compte, il peut encore servir pour les mensualités de crédit, les frais de scolarité, etc.

2ème étape, c’est de modifier vos identifiants personnels et vos codes d’accès par mesure de sécurité. Que la séparation se passe bien ou moins bien, la prudence est toujours de mise !

3ème étape, c’est de lister les comptes que vous avez, ensemble et séparément : vérifiez où sont versés vos revenus et où passent les dépenses car il faut réorganiser tout ça ! Vérifiez aussi que vous avez au moins un compte ouvert seulement à votre nom, et que vos revenus sont bien versés dessus. Sinon, vous en ouvrez un. Et n’oubliez pas de transmettre votre nouveau RIB à votre employeur, à la CAF, à la sécurité sociale, à la mutuelle etc.”

« Et pour les crédits qu’on n’a pas fini de rembourser, on fait comment ? »

« Eh bien, il va falloir s’entendre …soit pour vendre le bien et rembourser le crédit dès que possible, soit pour reporter la totalité du prêt sur celui d’entre vous qui gardera le bien. Tout cela en accord avec la banque, évidemment. »

« Côté budget, qu’est-ce-qui va changer exactement ? »

« Oui, tout à fait, vous allez assumer seul(e) les dépenses liées au logement (loyer, électricité, Internet…). Vous devez donc vous y préparer. Vous allez aussi parfois devoir
racheter ce que vous n’avez plus, comme la voiture par exemple. Car la séparation entraîne aussi le partage des biens communs. Le savoir, c’est mieux s’y préparer !

« Une dernière info à partager ? »

« Soufflez et allez de l’avant ! Une séparation, ce n’est jamais simple. Alors, suivez bien chaque étape, pour réussir financièrement votre séparation, et tout ira bien ! »

L’argent et les enfants

Vaste sujet que l’argent, quand on a des enfants et qu’on se sépare. Comment gérer l’argent des enfants ? Qui peut ouvrir un compte ? Doit-on définir des règles pour l’argent de poche ? Quelles règles autour de la pension alimentaire versée par un parent à l’autre ? Retrouvez ici des témoignages et regards croisés.

Maxime 43 ans, père divorcé

« On a décidé qu’à 12 ans, chaque enfant aurait une carte de retrait avec un plafond qu’on fixe ensemble et qu’à 16 ans, chacun aurait une carte à autorisation systématique »

« Avec mon ex-femme, nous avons eu du mal à nous mettre d’accord sur la gestion des comptes de nos 3 enfants de 14, 10 et 6 ans. En plus de l’argent de poche que chacun de nous pouvons leur donner, nos enfants reçoivent régulièrement un peu d’argent de leurs grands-parents.

Pour nous c’était important que les enfants apprennent à gérer leur argent dans les meilleures conditions et qu’ils deviennent familiers avec le monde de la banque (gestion de son budget, sécurité des moyens de paiement…). »

Sylvie, conseillère bancaire

« Sauf exception, les parents sont les administrateurs légaux de l’enfant mineur, ils le représentent. En fonction des opérations à réaliser sur ses comptes, la signature d’un seul parent ou la signature des deux parents sera requise. »

«  Quand un couple se sépare, l’autorité parentale n’est pas impactée, sauf décision contraire du juge aux affaires familiales. Pour la gestion du compte bancaire ou du livret de l’enfant mineur et malgré la séparation, le plus important est de s’entendre : 

S’agit-il de lui constituer un capital pour ses études, l’aider à financer son permis de conduire, etc. ?

Les fonds déposés sur le compte d’un mineur sont présumés lui appartenir. Les parents doivent ainsi gérer ce compte ou livret de manière prudente, diligente et avisée dans le seul intérêt de l’enfant, et ils sont susceptibles de devoir rendre des comptes de cette gestion.

Les sommes que les parents retirent du compte de leur enfant mineur doivent donc être affectées à des dépenses dans l’intérêt de l’enfant. »

L’œil de l’expert : les pensions alimentaires

Aurélie Schaaf
Directrice de l’ARIPA

« Vous êtes séparé(e) ou en cours de séparation, vous avez des questions ou rencontrez des difficultés sur le sujet de la pension alimentaire souvent source de conflit ? L’Agence de recouvrement et d’intermédiation des pensions alimentaires (ARIPA) gérée par les Caf et MSA vous aide et vous conseille.

Ses services gratuits, et sans condition de ressources, sont les suivants :

– aider les parents à calculer le montant de la pension et délivrer gratuitement un titre exécutoire aux parents non mariés qui s’entendent sur le montant de la pension alimentaire selon un barème établi ;

– être l’intermédiaire entre les deux parents pour le versement de la pension alimentaire : après transmission de la décision fixant la pension alimentaire ou sur demande d’un des parents, l’Aripa prélève la pension auprès d’un parent et la reverse auprès de l’autre parent. Ce service permet d’assurer le prélèvement et versement mensuel sur chacun des comptes, prévenir les impayés, réagir rapidement si l’impayé survient et apaiser les relations autour de ce sujet ;

– récupérer gratuitement les pensions impayées dans la limite des 24 derniers mois au bénéfice du parent dont la pension alimentaire n’est pas payée (recouvrement amiable ou forcé auprès de tiers comme l’employeur, Pôle Emploi, banque…). Le recouvrement peut aussi se faire à l’étranger ;

– verser une aide financière aux parents en situation d’isolement et jusqu’aux 20 ans de l’enfant : l’allocation de soutien familial (ASF) ;

Retrouvez toutes les informations et faites votre demande sur www.pension-alimentaire.caf.fr »

Le quiz

Vous avez bien suivi le module « Je me sépare  » ?

Nous vous proposons un petit quiz rapide pour récapituler tout cela. C’est parti !

Les questions d'argent sont souvent au cœur d'une séparation. Saurez-vous comment vous y prendre ?

Voir aussi

Voir aussi

Autres modules

Autres modules

Clés Mag’

Clés Mag’
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article