Le PERCO Plan d'Epargne Retraite Collectif

Le PERCO permet de se constituer une épargne pour la retraite dans des conditions fiscales avantageuses. Il est mis en place au sein de l'entreprise à son initiative ou par la signature d'un accord collectif. L'entreprise doit déjà disposer d'un plan d'épargne entreprise (PEE ou PEI).

Le fonctionnement du PERCO

Le PERCO est alimenté par vos propres versements (maximum 25% de votre rémunération annuelle), votre part d'intéressement ou de participation. L'entreprise peut alors y verser un abondement, plafonné à 300 % de vos versements sans toutefois pouvoir excéder 16% du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale).

L'argent mis sur un PERCO est investi sur des Fonds Commun de Placement (FCPE). Vous choisissez le type de placement (fonds solidaires par exemple) en fonction de vos convictions, de vos projets et du risque que vous acceptez de prendre ou non.

L'argent y est bloqué jusqu'à votre départ en retraite. A la retraite, vous récupérez votre épargne en rente viagère ou en capital.
Si vous quittez l'entreprise avant la retraite (démission, licenciement), l'argent épargné est transféré dans le PERCO de votre nouvel employeur. S'il n'en a pas, vous continuez à bénéficier du PERCO de votre ancien employeur.


A noter

La gestion pilotée (sécurisation progressive) est l'option par défaut retenue pour tout épargnant sauf demande expresse de votre part de ne pas y souscrire.

Retour haut de page

Cas de déblocage anticipé du PERCO

Pour un PERCO, il existe 5 cas de déblocage anticipé :

  • invalidité de l'épargnant, de ses enfants, de son conjoint ou du Pacsé ;
  • décès de l'épargnant, de son conjoint ou partenaire de Pacs;
  • acquisition de la résidence principale ou remise en état de la résidence principale endommagée à la suite d'une catastrophe naturelle ;
  • surendettement de l'épargnant ;
  • expiration des droits à l'assurance chômage de l'épargnant.

Retour haut de page

Fiscalité du PERCO

En cas de sortie en capital, les intérêts produits par le PERCO seront exonérés d'impôt sur le revenu, seuls les prélèvements sociaux devront être acquittés.

En cas de sortie en rentes, celles-ci seront imposées après un abattement :

  • de 60% quand elles ont été perçues, la première fois, avant 70 ans,
  • ou de 70% quand elles ont été perçues, la première fois, après 70 ans.

Votre entreprise reste redevable d'une contribution sociale pour la fraction excédant l'abondement.

Retour haut de page

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)