3 Min

Les contraintes et critères à prendre en compte

Epargner et investir pour la planète

Une large palette de produits et de services bancaires peut vous permettre de placer votre épargne en faveur de l’environnement et du climat.

Pourquoi investir dans l’épargne verte ?

Chacun de nous peut agir en faveur de l’environnement. De plus en plus de produits d’épargne et de placement proposés prennent désormais en compte les aspects environnementaux. C’est l’occasion de faire un geste pour la planète.

Mais concrètement, quand on investit, on veut aussi être sûr d’une certaine rentabilité, souvent d’ailleurs c’est la 1ère motivation de l’épargne et des investissements, avant le climat.

Rassurez-vous, vous n’aurez pas à choisir entre investissement rentable ou durable. En effet, le couple rendement-risque des fonds ESG se révèle souvent plus élevé que la moyenne. Les entreprises présentant une notation ESG élevée réalisent à long terme les meilleures performances financières car elles sont très bien placées pour relever les nouveaux défis économiques. Vous pourrez d’ailleurs bénéficier de frais rabotés et d’un choix croissant de supports et de placements destinés à financer la transition énergétique.

Comment reconnaître un produit vert ?

La plupart des banques proposent dans la gamme de leurs produits d’épargne des livrets ou des produits de dépôt à terme dont les sommes sont investies dans des projets en faveur de la protection de l’environnement ou de la lutte contre le réchauffement climatique. Il est facile pour l’épargnant d’être informé de la liste de ces projets.

Il peut s’agir de projets liés au renforcement de l’efficacité énergétique (installation de panneaux photovoltaïques par exemple), à la gestion de l’eau et des déchets, etc. Au niveau local, il est même parfois possible de géo-localiser (par une application bancaire) le projet éco-responsable qui va bénéficier des sommes épargnées. C’est l’occasion de soutenir les initiatives des entreprises de votre région.

A noter : Parmi l’ensemble des appellations commerciales, les termes « vert », « éco », ou « environnement » sont souvent présents.

Du côté des investissements financiers, Euronext a lancé en mars 2021 une version ESG du CAC 40. Ce « CAC 40 ESG » est défini par l’AMF comme « un indice boursier composé de 40 valeurs, sélectionnées en fonction de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), parmi les 60 entreprises présentes dans le CAC 40 et dans le CAC Next 20. »

Il s’inspire du label ISR (investissement socialement responsable) créé en 2016 et qui vise à appliquer à l’investissement les principes du développement durable. Ainsi, votre choix d’un investissement ne sera pas exclusivement guidé par des considérations financières de court terme. Il prendra aussi en compte des critères extra-financiers, comme le respect de l’environnement, le bien-être des salariés ou la bonne gouvernance au sein de l’entreprise. Les activités jugées incompatibles avec les critères ESG, à l’instar des activités autour du charbon, des armes controversées et du tabac, se retrouvent exclues.

Plus de 700 fonds bénéficient du label ISR et plus de 90 du label Greenfin. Créé par le ministère, ce label garantit la qualité verte des fonds d’investissement et s’adresse aux acteurs financiers qui agissent au service du bien commun grâce à des pratiques transparentes et durables. Le label Greenfin a pour objectif de mobiliser une partie de l’épargne au bénéfice de la transition énergétique et écologique.

Vous pourrez choisir entre différents types de fonds : immobilier, actions, obligations…


Qu’est-ce que les obligations vertes ?

Les obligations vertes ou obligations environnementales (en anglais « Green Bonds ») sont des émissions obligataires effectuées par une entreprise, une collectivité locale ou une organisation internationale.
Elles sont destinées à financer précisément des projets ou des activités générant un bénéfice environnemental direct (énergies renouvelables, efficacité énergétique, adaptation au changement climatique…).
4 principes encadrent les obligations vertes pour vous aider à évaluer l’impact environnemental de votre investissement :

  • la justification dans la documentation que les fonds recueillis sont destinés à un projet « vert » générant un bénéfice environnemental parmi 8 types d’investissements possibles (liés à l’adaptation au changement climatique, au développement des énergies renouvelables ou au développement durable par exemple),
  • l’analyse notamment du profil environnemental des projets et une estimation de leurs objectifs d’impact environnemental,
  • l’intégrité des fonds recueillis par les émissions,
  • l’information au moins annuelle sur la conduite et sur l’impact environnemental des projets financés.

A savoir : Certaines de ces obligations font l’objet d’une certification par un organisme indépendant pour garantir aux investisseurs le respect de ces règles.

Comment souscrire ?

Vous pouvez ainsi facilement souscrire à un fonds ou un produit de finance responsable, auprès de votre conseiller bancaire ou financier à travers différents produits financiers :

  • l’assurance-vie ;
  • le Plan d’Epargne en Actions (PEA), sous réserve de s’assurer que le fonds ISR choisi est bien éligible au PEA ;
  • le compte-titres ordinaire ;
  • l’épargne salariale ou les plans d’épargne d’entreprise (PEE) ;
  • les produits d’épargne retraite individuelle, comme le Plan d’Epargne Retraite (PER).

Rapprochez-vous de votre conseiller bancaire pour déterminer le produit financier le plus adapté à votre objectif d’épargne.

Pour aller plus loin :

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article