2 Min

Malgré un problème de santé

Le dispositif AERAS pour un crédit immobilier ou professionnel

Le dispositif est différent selon qu’il s’agit de l’assurance décès ou de l’assurance invalidité.

L’assurance décès

La Convention AERAS prévoit un circuit automatique d’analyse et de traitement de votre demande d’assurance décès.

Les professionnels analysent systématiquement la possibilité de proposer une garantie standard, avec ou sans surprime (1er niveau).

A défaut de pouvoir bénéficier des conditions standard, votre dossier sera automatiquement examiné par un service médical spécialisé (2ème niveau).

Si une proposition d’assurance ne peut toujours pas vous être faite, votre dossier sera transmis automatiquement à des experts médicaux de l’assurance (3ème niveau, national, composé par un pool d’assureurs et de réassureurs).

Ce 3ème niveau ne concerne que les demandes de contrats d’assurance devant arriver à échéance avant votre 71ème anniversaire et portant sur :

  • un financement immobilier en lien avec votre résidence principale dont la part assurée, hors prêt relais, n’excède pas 420 000 euros (à compter du 1er octobre 2022, contre 320 000 auparavant),
  • un financement professionnel ou immobilier sans lien avec votre résidence principale dont la part assurée n’excède pas 420 000 euros (à compter du 1er octobre 2022, contre 320 000 auparavant) après avoir pris en compte, s’il y a lieu, la part assurée des capitaux restant dus au titre de précédentes opérations de crédit de toute nature pour lesquelles le même assureur délivre déjà sa garantie.

La proposition d’assurance qui vous sera faite pourra comporter une majoration de tarif (ou surprime), c’est-à-dire des cotisations plus élevées, et/ou des exclusions de garantie pour certains risques liés à votre état de santé.


L’assurance invalidité

La convention AERAS prévoit un dispositif tendant à rechercher systématiquement, pour les prêts immobiliers et professionnels, la ou les solutions adaptées à chaque cas en matière de risque d’invalidité.

Les assureurs vous proposeront si c’est possible :

  • une garantie invalidité aux conditions standard avec, le cas échéant, exclusion(s) ou surprime,
  • une garantie invalidité spécifique à la Convention AERAS : avec un taux d’incapacité fonctionnelle de 70 % et ne comportant aucune exclusion concernant la pathologie déclarée.

A défaut, ils vous proposeront au minimum la couverture du risque de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).

Pour aller plus loin :

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article