2 Min

L'épargne de prévoyance

L’épargne retraite : viser le long terme

La retraite peut vous paraître encore loin, il est pourtant prudent de s’y préparer assez tôt. A la retraite, les ressources financières diminuent. Il existe divers produits d’épargne retraite, plus ou moins adaptés, pour tenter de maintenir un niveau de vie équivalent.

Les différentes possibilités d’épargne retraite

Au-delà des placements en valeurs mobilières dans un PEA, du livret A et du Livret d’Epargne Populaire… certains produits sont particulièrement adaptés à la retraite : le Plan d’Epargne Retraite individuel ou PER individuel (qui remplace l’ancien PERP qui n’est plus commercialisé) et le Plan d’Epargne Retraite collectif ou PER collectif (qui remplace le PERCO), sont des formes de contrats d’assurance vie à sortie en rente ou en capital lors du départ en retraite. Le PER remplace également les contrats retraite « loi Madelin » pour les travailleurs indépendants, la Préfon pour les fonctionnaires… Vous pouvez également souscrire une assurance dépendance.

Les banques proposent ce produit d’épargne retraite avec optimisation de votre capital en fonction de la date prévisionnelle de votre départ à la retraite.

Vous pouvez également penser à un investissement immobilier qui vous rapportera des loyers. Votre conseiller clientèle sera à même de vous guider.


Anticiper la disponibilité des fonds

Il est recommandé d’anticiper, si possible, les mouvements de capitaux, à mesure que se rapproche la période de retraite où vous risquez d’avoir besoin des fonds. Ainsi, il convient de déplacer sur des supports de court terme les placements précédemment positionnés sur le long terme.

Si vous avez bien organisé votre épargne pour compenser la baisse de revenus à la retraite, pensez que la disponibilité de l’argent mis de côté est différente selon les produits souscrits, leur fiscalité et parfois selon la conjoncture économique du moment.

Par exemple : Pour récupérer votre argent placé sur un PEA sous la forme d’un portefeuille d’actions (ou de SICAV en actions), vous devez tenir compte des risques boursiers qui y sont attachés. Au moment où vous aurez réellement besoin d’argent, les cours de Bourse ne seront peut-être pas au plus haut. Il sera donc souvent judicieux de surveiller la Bourse pour vous retirer au cours le plus avantageux.

A noter : Rappelez-vous que pour ne pas perdre les avantages fiscaux qui sont attachés à certains produits, vous ne devez pas effectuer de retrait au cours des 8 premières années d’existence. Il est donc mieux de l’avoir souscrit plus de 8 ans avant votre cessation d’activité.

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article