2 Min

Les titres

Les SICAV et FCP de moyen et long terme

Si vous ne souhaitez pas gérer vous-même vos titres, vous pouvez demander à votre agence bancaire un placement en SICAV (Société d’Investissement à CApital Variable) ou FCP (Fonds Commun de Placement).

Vous achetez alors des actions de SICAV ou des parts de FCP, chacune représentant une fraction d’un portefeuille commun à de nombreux épargnants. Vous investissez ainsi dans un portefeuille de titres plus diversifié que vous ne pourriez le faire seul et en direct, diminuant ainsi les risques.

Quelle SICAV ou FCP choisir ?

Tous les SICAV et FCP peuvent convenir pour un compte titres ordinaire, mais seuls certains sont compatibles avec le PEA. Selon la composition de leur portefeuille, ils sont tournés vers le court terme ou le long terme. La durée minimum conseillée est en principe indiquée sur le document descriptif de la valeur, communiqué à la souscription.

La proportion d’actions, d’obligations ou encore de valeurs françaises, européennes, etc. peuvent avoir un impact sur la sensibilité de la SICAV et FCP aux fluctuations des marchés … et par conséquent sur le niveau de risque. Lisez bien son prospectus avant de souscrire :

Les SICAV et FCP peuvent avoir vocation à distribuer le maximum de revenus ou au contraire le minimum. L’incidence fiscale de ces options est très importante en particulier si votre placement n’est pas destiné à un PEA.


Comment sont gérés les SICAV et FCP ?

Vous n’avez pas à vous soucier de la gestion quotidienne des SICAV et FCP. Ils sont gérés par des professionnels, qui réalisent pour votre compte toutes les opérations (choix des valeurs, souscriptions, achats, ventes, échanges, etc.) en fonction d’un objectif très précis qui leur a été fixé lors de la création du portefeuille collectif. Le gestionnaire s’occupe de votre placement : optimisation des gains en cas de hausse, réduction des pertes en cas de baisse.

L’achat et la revente d’actions de SICAV ou de parts de FCP, donnent lieu à la perception d’un droit d’entrée et quelque fois d’un droit de sortie. Les frais de gestion sont imputés chaque année sur le capital.

Les SICAV et FCP reçoivent pour votre compte les dividendes et les coupons correspondant aux placements collectifs mais c’est à vous de déclarer les revenus qu’il a perçus pour vous sauf si votre placement a été réalisé dans le cadre d’un PEA. Les plus-values réalisées à la revente sont soumises à l’impôt dans les mêmes conditions que les autres titres.


Les caractéristiques fiscales spécifiques

Des FCP spécialisés ont été créés pour bénéficier d’une réglementation fiscale particulière (FCP à Risques, FCP Innovation ou encore FCP à vocation humanitaire). Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sous certaines conditions, avec en contrepartie, une prise de risque importante ou bien l’abandon à un organisme humanitaire d’une partie des profits.

Il existe dans votre agence bancaire une documentation sur chaque SICAV et chaque FCP qui vous permettra de choisir, avec l’aide de votre conseiller, les produits les mieux adaptés à votre situation personnelle et à vos attentes.

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article