< 1 Min

La maladie, le handicap

Maladie, handicap : surveiller son budget

La maladie et le handicap risquent de bouleverser l’équilibre de votre budget. Vous devez réagir au mieux.

Le budget bouleversé

Vous ne touchez plus tout ou partie de votre salaire ? Et vous ne percevrez les allocations et les aides, après avoir fait les démarches nécessaires, qu’au bout d’un certain temps.

Le premier versement des allocations liées handicap peut intervenir plusieurs mois après l’événement. Il en est de même pour l’assurance incapacité de travail / invalidité qui ne donne lieu à indemnisation qu’au bout d’un délai de carence.

Vous devez pourtant faire face aux charges qui vont continuer de tomber, comme par exemple le paiement des impôts.

L’épargne de précaution que vous avez pu constituer va vous dépanner le temps de commencer à toucher les différentes aides.


A faire pour rééquilibrer votre budget

Identifier les dépenses à supprimer, à différer ou à réduire sans que ce soit insupportable sur les conditions de vie de la famille.

Evitez d’accumuler des retards de paiements coûteux qui aggraveraient vos dettes. Tentez de négocier avec vos créanciers des délais supplémentaires ou un rééchelonnement. Surtout, ne contractez pas de nouvel emprunt pour payer vos charges, cela aggraverait encore votre endettement.

Prenez contact avec votre conseiller bancaire pour lui signaler votre situation, il peut sans doute vous proposer des solutions.

Si, en dépit de ces précautions, vos difficultés financières persistent, reposez le problème avec votre banquier. Proposez-lui des solutions (réductions des mensualités sur une courte période, rééchelonnement global des remboursements…) avant d’envisager le dépôt de votre dossier auprès de la commission de Surendettement.

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article