2 Min

Les précautions à prendre

Placements douteux : consultez les listes de l'AMF

L’Autorité des marchés financiers publie sur son site Internet les sociétés et sites non autorisés en terme de placements. A consulter sans modération !

Listes et mises en garde de l’AMF

Certains signaux doivent vous alerter. Vous ne connaissez pas la personne qui vous contacte, on vous promet des rendements très élevés et sans risque, vous devez prendre une décision rapidement, vous devez effectuer un virement sur un RIB à l'étranger...

En cas de doute sur une proposition d'investissement faites le test pour estimer le niveau de risque d'arnaque et contactez Epargne Info Service.

L'AMF met à disposition une liste noire régulièrement mise à jour des sites et entités non autorisés et /ou reconnus frauduleux. 4 listes thématiques sont proposées :

  •  Options binaires
  •  Produits dérivés sur crypto-actifs
  •  Biens divers
  •  Forex

Certes, malgré la mise à jour régulière, le tableau de l’AMF ne peut pas être exhaustif, de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement. Cependant, le tableau par ordre alphabétique permet de retrouver facilement les sociétés et sites non autorisés.

Le tableau précise la date de mise en garde ou d’ajout sur listes noires ainsi que la catégorie de placements concernés (options binaires, cheptel, crypto-actifs, vin, or, forex…) ou encore les cas d’usurpation d’identité. Il est aussi possible d’accéder aux listes noires par thématiques.

Là aussi, comme dans la plupart des fraudes, les escrocs surfent sur l'actualité. L'AMF a ainsi signalé, en début de l'année 2024, des cas nouveaux de publicités frauduleuses publiées dans la presse, proposant des investissements dans des parkings avec bornes de recharge électriques.

L'AMF propose aussi des listes blanches regroupant les intermédiaires autorisés à vous proposer des investissements dans un bien tangible comme le vin, les cheptels ou les forêts, avec une perspective de rendement. N'investissez pas pour autant les yeux fermés car ces investissements sont par nature risqués.


A vérifier aussi avant d’investir

Vérifiez l’agrément de l’entreprise sur Regafi, ou encore celui de l’intermédiaire sur le site de l’Orias, et pour toute question contactez l’AMF.

Si l’intermédiaire concerné ne figure pas sur Regafi dans le cadre du Forex et des options binaires ou ne dispose pas d’un numéro d’enregistrement pour l’investissement dans le diamant et les autres biens divers, ne répondez pas à ses sollicitations. Il vous serait difficile de porter réclamation contre ce prestataire, d’autant plus qu’il peut s’agir dans certains cas d’une véritable escroquerie.

En complément de l'article "Placements douteux : consultez les listes de l'AMF"

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Veuillez sélectionner un abonnement

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article