3 Min

Arnaques et fraudes types

Les récentes arnaques autour du pouvoir d’achat

Les escrocs profitent régulièrement de l’actualité pour innover dans leurs techniques frauduleuses et leurs approches. Voici un florilège des arnaques surfant sur la question du pouvoir d’achat et les bons réflexes pour ne pas se faire avoir. Quand c’est trop beau pour être vrai, alors c’est faux !

Prime inflation, prime de rentrée… ou encore prime de partage de la valeur

Les primes se sont multipliées ces mois-ci pour aider le pouvoir d’achat des Français. Avec des noms et des montants qui évoluent, pas toujours facile de s’y retrouver et savoir à quoi on a droit.

Utilisant l’identité de la Caf ou encore de Pôle emploi (toujours un nom connu et idéalement public)…, les escrocs adressent à des milliers de personnes un mail avec un lien vers une page comprenant un formulaire à remplir pour toucher ladite « prime ». Ce mail vise évidemment à récupérer vos données personnelles et bancaires, comme n’importe quel autre phishing. Une variante existe sous forme de courrier postal qui invite à appeler un numéro de téléphone.

Rappelons-le clairement, le versement des aides se fait directement par l’organisme dont vous dépendez : votre employeur pour les salariés, les Urssaf pour les entrepreneurs ou encore Pôle emploi pour les chômeurs ou les caisses de retraite pour les retraités. Ne donnez donc pas suite à ce type de solicitation.

Les promotions, les bons de réduction ou autres cartes « avantage »

On est tous à l’affût des bonnes affaires, qu’il s’agisse de nos dépenses alimentaires ou d’énergie, notre pouvoir d’achat s’est amenuisé…

Par mail ou sur les réseaux sociaux, les fausses promotions, les coupons de réduction bidons et autres faux bons plans ont ainsi explosé ces derniers temps. Le plus souvent, on vous invite à cliquer sur un lien qui renvoie vers un site. L’objectif est de vous faire renseigner vos coordonnées bancaires pour récupérer vos avantages. Sauf qu’évidemment, vous ne récupérez rien. Voici quelques exemples :

  • Une grande enseigne commerciale vous annonce que vous avez droit à un remboursement ou encore vous demande de répondre à une enquête vous promettant un cadeau si vous y participez. La fausse commande en est une variante : vous recevez une confirmation de commande avec ticket de paiement et comme ça ne vous dit rien, vous vous dépêchez de cliquer sur le lien pour l’annuler et récupérer votre argent.
  • Autre exemple sur un réseau social bien connu, ce fournisseur qui propose une carte carburant à 1,95 € pour une valeur de 200 € à la pompe. Comment ne pas se faire avoir ? Tous les commentaires sont positifs, accompagnés d’une foison de « like » et des dizaines de photos de ladite carte dans la main des heureux bénéficiaires… Au pire, vous pensez ne payer que 1,95€. En réalité, vous allez être prélevé plusieurs fois de cette même somme, sans limite et sans vous en rendre compte. Votre carte peut bien sûr être piratée puisque vous avez renseigné toutes ses données.
  • Equiper votre maison en matériel solaire peut être un bonne idée pour faire face aux dépenses d’énergie. Là encore, les escrocs mettent en place des sites clones des enseignes références du marché et proposent des installations à prix cassés. Vous versez de l’argent mais personne ne viendra procéder à l’installation des panneaux solaires.

Les placements à haut rendement garanti

Dans ce contexte d’inflation, on est tenté de trouver le placement miracle qui nous fera récupérer le pouvoir d’achat perdu. Ainsi, que ce soit sur les cryptomonnaies ou les faux livrets, les fraudes explosent. Elles reposent encore une fois sur l’usurpation d’identité. Vous êtes renvoyé vers un site Internet où renseigner vos coordonnées ou réaliser des versements directs.

L’AMF et l’ACPR multiplient les mises en garde et mettent à jour leurs listes noires. Par ailleurs, sur le site de l’AMF protect-épargne vous pouvez « tester » l’investissement proposé.

Ne versez pas d’argent, ne donnez pas vos numéros de carte bancaire, ni votre RIB. Retenez qu’il n’existe pas de placement miracle à forte rentabilité et sans risque.

Les bons réflexes

  • Méfiez-vous des messages (emails, SMS…) ou appels téléphoniques d’origine inconnue ou inattendus.
  • Ne répondez pas aux sollicitations ou offres trop belles sur les réseaux sociaux.
  • Ne cliquez pas sur le lien ou la pièce jointe d’un message.
  • Prenez le temps de faire les vérifications nécessaires, contactez votre interlocuteur aux coordonnées habituelles et non celles qui figurent dans le message.
  • Ne communiquez pas vos informations personnelles.
  • Ne donnez pas les données de votre carte bancaire.
  • Mettez régulièrement à jour vos appareils et installez des anti-virus et pare-feux efficaces.

Si vous pensez vous être fait avoir :

  • Contactez rapidement votre banque pour lui signaler.
  • Déposez une pré-plainte directement sur le site www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr puis confirmez-là en vous rendant à la police ou à la gendarmerie.
  • Signalez l’escroquerie sur la plateforme Thesee et recevez des conseils auprès de INFO ESCROQUERIES en appelant le 0 805 805 817.

Septembre 2022

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
articles, vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article