2 Min

Travaux et rénovation

Le Prêt avance rénovation

Vous êtes propriétaire de votre résidence principale et souhaitez faire réaliser des travaux de rénovation énergétique ? 1er réflexe : contacter France Rénov pour bénéficier de MaPrimeRénov’. Et pour compléter cette aide, si vos revenus sont modestes, vous pouvez peut-être demander un prêt avance rénovation.

Ce prêt hypothécaire a été créé par la loi Climat et résilience de 2021. Il se rembourse à la vente du bien ou à sa transmission. Il permet de décaler le remboursement du reste à charge des travaux de rénovation. Les propriétaires (actifs ou retraités) peuvent ainsi rénover un logement mal isolé sans avancer les frais.

Prêt avance rénovation, pour qui ?

Ce nouveau prêt avance rénovation s’adresse aux propriétaires de leur résidence principale ayant des revenus modestes. Le plafond de ressources dépend du barème national des aides de l’Anah selon la localisation du bien (Ile-de-France / province) et la composition du foyer. Le montant pris en compte est le revenu fiscal de référence.

Le plafond de ressources est par exemple en avril 2022 de 19 565 € pour une personne seule en province (25 714 € en Ile-de-France) et de 40 201 € pour un foyer de 4 personnes (52 925 € en Ile-de-France).

Pour quels travaux ?

Le prêt avance rénovation peut aider à financer les travaux d’isolation thermique de la toiture, des murs…, remplacement de fenêtres, installation, régulation ou remplacement du système de chauffage… Chaque établissement de crédit peut préciser la liste des travaux concernés. Ils doivent dans tous les cas être réalisés par des professionnels RGE (Reconnus Garants de l’Environnement).

A savoir : le prêt avance rénovation peut se cumuler avec l’éco-ptz, avec Ma Prime Rénov, Ma Prime Rénov Sérénité, les aides de l’Anah, les certificats d’économie d’énergie.

Quelles sont les caractéristiques du prêt avance rénovation ?

Il s’agit d’un prêt in fine. La vente du bien ou la transmission par succession ou donation permet de rembourser le prêt à ce moment-là. Les intérêts quant à eux se remboursent soit tout au long de la durée du prêt (pour les emprunteurs de moins de 60 ans), soit « in fine » avec le capital (pour les plus de 60 ans). Dans ce cas, les intérêts seront plus importants.

Le prêt avance rénovation est garanti d’abord par une hypothèque sur le bien lui-même. Celle-ci est associée à une garantie publique apportée par l’Etat, via le fonds de garantie pour la rénovation énergétique (FGRE), à hauteur de 75 % du montant du crédit consenti, au cas où la vente du bien ne le couvrirait pas.

Il n’est pas demandé d’assurance emprunteur, ni d’indemnité de remboursement anticipé, ni de frais de dossier.

Son montant et le taux d’intérêt varie selon l’établissement qui le propose ; il peut aller de 3500 € à 30 000 €, notamment en fonction de l’âge de l’emprunteur et de la valeur estimée du bien.

A noter : tous les établissements bancaires ne le proposent pas. L’offre va sans doute se développer au fil de l’année. Renseignez-vous auprès de votre banque.

Pour aller plus loin :

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article