Covid-19 : De nouvelles aides financières annoncées

Face à la deuxième vague de l'épidémie, plusieurs mesures ont été annoncées pour soutenir le budget des français. Elles concernent notamment les plus fragiles financièrement.

Une aide exceptionnelle pour les plus fragiles

Comme au printemps dernier, une aide exceptionnelle est mise en place pour les bénéficiaires d'aides sociales. Elle pourra concerner :

  • les bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active) et / ou allocataires de l'ASS (allocation de solidarité spécifique),
  • les familles avec enfant, et les jeunes non étudiants et âgés de moins de 25 ans, bénéficiaires des aides au logement (APL),
  • les étudiants boursiers.

Un décret devrait préciser les modalités d'attribution et le montant de l'aide. Selon les chiffres annoncés par le gouvernement, cette aide pourrait aller de 100 à 450 euros.

Elle sera versée par la CAF d'ici fin novembre sans démarche particulière. Vérifiez cependant que la CAF dispose bien de vos coordonnées bancaires à jour. A défaut, communiquez-lui votre RIB pour qu'elle puisse procéder au virement.

Retour haut de page

L'aide au chômage partiel va perdurer

Si votre employeur subit une baisse d'activité ponctuelle, il peut avoir recours au chômage partiel, peu importe votre ancienneté dans l'entreprise, le type de contrat de travail (CDI, CDD, apprentis...), ou le temps de travail (temps plein, temps partiel). Votre salaire est remplacé par une indemnisation qui équivaut au minimum à 70% de votre rémunération brute, soit 84% de votre salaire net. Suite au nouveau confinement, ces mesures sont donc maintenues et prolongées jusqu'au 31 décembre 2020.

Certains salariés vont tout de même continuer de percevoir l'intégralité de leur rémunération habituelle, c'est le cas notamment des personnes rémunérées au SMIC (soit 1219 euros nets par mois) et les salariés en formation professionnelle. Les salariés travaillant dans des secteurs particulièrement touchés par l'épidémie ou faisant l'objet d'une fermeture administrative, vont également pouvoir percevoir leur salaire complet puisque la prise en charge par l'Etat est de 100% dans la limite de 4,5 fois le smic.


A savoir

Du 1er novembre au 31 décembre 2020, les modalités de prise en charge de l'activi partielle sont renforcées pour les entreprises les plus touchées par la crise sanitaire avec un taux d'allocation d'activité partielle majoré notamment pour les secteurs de l'hôtellerie-restauration, du sport, de la culture et de l'événementiel.
Sur cette même période, concernant les alternants, il est prévu un reste à charge nul pour les employeurs au titre des heures chômées.

Retour haut de page

Une indemnité compensatrice de congés payés pour les soignants

Si par nécessité de service, les personnels soignants peuvent être contraints de renoncer à leurs congés, ils pourront bénéficier d'une " indemni compensatrice de 110 à 200 euros brut par jour ". Cette mesure s'ajoute à la revalorisation actée dans le cadre du Ségur de la santé.

Octobre 2020

Retour haut de page

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)