< 1 Min

L'épargne salariale

Epargne salariale : pourquoi faire des versements volontaires ?

En plus de votre intéressement et/ou de votre participation, vous pouvez verser à tout moment dans votre plan d’épargne salariale la somme de votre choix. Il existe par ailleurs un dispositif spécifique pour le compte épargne temps (CET).

Un dispositif d’épargne avantageux

Placer automatiquement, même de petites sommes, est le moyen le plus indolore et le plus efficace de se constituer une épargne. A côté des produits d’épargne réglementés, l’épargne salariale n’est pas à négliger : elle peut présenter un rendement plus intéressant selon le fond choisi et donc le risque.

D’autant plus que vos versements peuvent éventuellement être complétés par un  » abondement  » de la part de votre entreprise. Celui-ci peut atteindre jusqu’à 300 % de votre versement, dans la limite du plafond annuel de la Sécurité sociale (41 136 € euros pour l’année 2022).

Par exemple : Votre entreprise a prévu un abondement de 300 %. Si vous versez 50 euros dans votre plan d’épargne salariale, vous toucherez 150 euros de sa part.

A noter : Les versements volontaires sont plafonnés. Vous pouvez verser chaque année civile au maximum 25 % de votre rémunération annuelle brute.

« Epargner » des jours de congés

Vous pouvez transférer dans votre PERCO vos jours de congés non pris (ou  » épargnés « ) sur un compte épargne temps (CET). Ces jours seront monétisés, c’est-à-dire transformés en somme d’argent, et ils bénéficieront d’avantages comme l’exonération d’impôt sur le revenu et de charges sociales.

Le saviez-vous ? Vous pouvez épargner jusqu’à 10 jours de repos par an.

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article