3 Min

Actus

Résolution n°2 – J’évite les incidents

Les dépassements de découvert et les rejets de paiement sont des incidents qui peuvent vous mettre en difficulté. Ces incidents entraînent des frais, voire une inscription au fichier Banque de France, que vous pouvez éviter en surveillant vos opérations.

Je garde toujours de l’argent sur mon compte

Maintenir son compte créditeur (solde positif) est recommandé parce que :

  • un compte débiteur correspond à une dette envers la banque qui entraîne des frais (agios, éventuellement frais liés au dépassement…),
  • un découvert non autorisé vous expose, le cas échéant, à des rejets de chèques ou de prélèvements, avec comme conséquence une interdiction de chéquier et/ou des frais de rejet.

Pour maintenir votre compte créditeur, vous devez connaître en permanence sa position réelle, en tenant compte des opérations en cours non encore comptabilisées par la banque mais aussi des dépenses à venir que vous ne pourrez pas différer (par exemple le loyer).

La position de votre compte doit être consultée très régulièrement avec le relevé de compte, les services de banque à distance ou encore l’application :

  • au moins une fois par mois pour avoir la position du mois et faire votre budget mensuel,
  • chaque semaine pour un suivi plus précis des opérations et pour détecter des anomalies éventuelles,
  • idéalement, dès que vous avez un opération importante.

Je vérifie que j’ai de quoi payer avant d’engager une dépense

Consultez régulièrement votre compte afin de connaître le solde disponible avant d’engager de nouvelles dépenses et maintenez la provision nécessaire au paiement des opérations (soit un solde positif, soit une autorisation de découvert) tant que le chèque ou le prélèvement n’a pas été présenté.

Et n’anticipez jamais un accord de découvert car la banque a toujours le droit de refuser de vous faire crédit. En cas de provision insuffisante, la banque doit intervenir afin d’évaluer si elle peut laisser passer l’opération ou non. Ainsi, faute de solde suffisant ou d’autorisation de découvert correspondant, elle peut refuser de payer un chèque, d’honorer un virement ou un prélèvement.

  • Si l’opération est acceptée, vous devrez alors payer des commissions d’interventions.
  • Si elle est refusée, le paiement est rejeté avec comme conséquence des frais de rejet.

Si vous avez une autorisation de découvert, il est nécessaire d’en connaître le montant et de s’y tenir. Vous pouvez le consulter sur vos relevés bancaires mensuels, dans votre convention de compte ou encore sur votre service de banque à distance.

Je choisis un moyen de paiement adapté

Si vous avez un budget serré et que vous voulez éviter tout risque de dépassement, privilégiez les moyens de paiement les plus adaptés à la situation.

Vous pouvez demander une carte à autorisation sysmatique. Elle permet de payer ses dépenses chez les commerçants et de faire des retraits aux distributeurs de billets. Le contrôle automatique du solde disponible à chaque opération et le débit immédiat permettent d’éviter de se trouver par inadvertance à découvert.

Privilégiez les paiements automatiques pour payer vos charges et choisissez les dates avec soin pour éviter les mauvaises surprises. Vous êtes informé au préalable du montant qui sera payé et vous pouvez vous organiser en amont. Le prélèvement facilite le paiement des grosses dépenses en répartissant le paiement chaque mois.

Si vous devez vraiment payer par chèque, soyez conscient que vous devez maintenir la provision correspondante tant que le bénéficiaire n’a pas présenté le chèque au paiement. Soyez vigilant quant à son encaissement pour éviter que la banque le rejette faute de provision, vous seriez alors fiché à la Banque de France et interdit d’émettre des chèques pendant 5 ans (sauf régularisation).

Je réagis rapidement en cas de difficultés

Si vous anticipez un besoin de trésorerie important pour plusieurs mois, parlez-en à votre conseiller pour étudier avec lui les solutions envisageables (un crédit à la consommation par exemple).

Il peut aussi arriver que des difficultés financières soient causées par un incident totalement imprévisible. Plus vous réagissez tôt en cas de difficul financière, plus vous avez des chances de trouver une solution avant que votre situation ne devienne instable. Réagissez sans tarder, chaque jour qui passe aggrave la situation.

Adressez-vous rapidement à votre conseiller bancaire pour faire le point sur vos dépenses et sur les solutions qu’il peut vous proposer.

Janvier 2022

Voir aussi

Voir aussi

Clés mag
Abonnez-vous ici pour retrouver toutes les actus et nouveautés des clés de la banque :
Vidéos, mini-guides, etc.

Je m'inscris à la newsletter

Pour être informé régulièrement des actualités du site

* Champ Obligatoire

Je m'abonne à :

Merci pour votre inscription à la newsletter

0 document sélectionné

Partager cet article