Crédits et réductions d'impôt : comment ça va marcher ?

Avec la mise en place du prélèvement à la source, l'impôt sur les revenus de 2018 ne sera pas perçu, sauf concernant les revenus exceptionnels. Pour autant, cette "année blanche" laisse subsister le bénéfice des réductions / crédits d'impôt dus au titre des dépenses engagées en 2018. Concrètement, voici comment cela va se passer.

Toujours un décalage entre déclaration et perception des réductions / crédits d'impôt

Cette année et les suivantes, le décalage entre déclaration et perception va subsister en ce qui concerne les crédits et réductions d'impôt.

Ils continueront ainsi d'être calculés sur la base des dépenses que vous indiquez dans votre déclaration annuelle de revenus et ils seront versés avec une année de décalage.

Ainsi en 2019, vous allez percevoir les crédits d'impôt relatifs aux dépenses engagées en 2018, en 2020 ceux dus au titre des dépenses engagées en 2019, etc.

Le calcul effectué sera d'ailleurs toujours assuré par l'administration fiscale.


Pensez à faire la déclaration spéciale

Vos dépenses éligibles à des crédits et/ou réductions d'impôt doivent être renseignées à l'appui d'une déclaration spéciale : le formulaire de déclaration 2042 RICI permet de déclarer les réductions d'impôt et crédits d'impôt les plus fréquents.

Retour haut de page

Un versement des réductions / crédits d'impôt en deux temps

Les crédits et/ou réductions d'impôt seront versés en deux temps :

  • en janvier 2019, vous recevrez un acompte égal à 60% du crédit et/ou de la réduction d'impôt. Cet acompte sera basé sur les dépenses engagées en 2017, car les dépenses engagées en 2018 ne seront déclarées qu'au printemps 2019,
  • en juillet 2019, vous recevrez le solde : son montant sera fonction des dépenses effectuées en 2018, déclarées au printemps 2019, et ouvrant droit aux crédits et/ou réductions d'impôt.

A noter

Le versement de l'acompte de janvier concerne les crédits et réductions d'impôt relatifs à :

  • l'emploi d'un salarié à domicile,
  • la garde d'enfants de moins de 6 ans,
  • des dépenses de dépendance (EHPAD),
  • l'investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, investissement logement dans les DOM, Censi-Bouvard),
  • des dons aux oeuvres, aux personnes en difficulté et les cotisations syndicales.

Les autres réductions / crédits d'impôt seront versés en totalité en juillet.

Retour haut de page

Et pour les foyers modestes rendus non imposables ?

Si les crédits et/ou réductions d'impôt ont pour effet de rendre votre foyer non imposable, les impôts ont mis en place un dispositif spécifique pour éviter de vous prélever en 2019 si vous ne l'étiez pas en 2017 et en 2018.

Deux conditions sont requises pour en bénéficier :

  • ne pas avoir été imposable les 2 années précédentes,
  • avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 25 000 euros par part.

Renseignez-vous auprès de votre Centre des impôts.

Novembre 2018

Retour haut de page

facebook Suivez-nous sur Twitter (Nouvelle fenêtre) Suivez-nous sur youtube (Nouvelle fenêtre)